Olivennes, piratage et blogchan

Posted on Thursday 29 November 2007

On a récemment demandé ma participation à une sombre affaire, en tant que “M. Blogchan” : le dénommé Kain [?] publie sur feu son blog une revue d’album jpop, accompagnée d’un lien de téléchargement. S’en suit la remarque d’un autre membre de blogchan (raton ? je n’ai pas les faits exacts), qui semble-t-il est supprimée. D’autres gens réagissent, les commentaires se font fermer, puis finalement le blog. Les personnes impliquées, à la faveur d’un #editotaku du dimanche soir, ont semble-t-il mis un point d’honneur à défaire le vil pirate, qui a finalement fermé son site par dépit. Et l’on m’a demandé auparavant de retirer le blog de blogchan, car “on n’autorise pas les liens de téléchargement”. Passons sur la réaction puérile de l’intéressé, mais je suis assez géné car j’ai un point de vue très neutre sur la question, et n’ai donné aucune règle en la matière. L’objectif de blogchan n’est absolument pas de faire fermer des blogs dans une croisade justicière.

D’abord poster un lien apporte peu. N’importe quel internaute à moitié manchot peut, en connaissant quelques sites ou en cherchant sur google, trouver tous les téléchargements possibles. Donc mettre un lien c’est un peu prendre son lecteur pour un con. En même temps ça ne nuit pas au lecteur.
Pour la même raison cela fait peu de différence. Ceux qui veulent télécharger ledit album prendraient de toute façon les 30 secondes nécessaires pour le trouver ailleurs. Donc autant éviter l’illegalité pour pas cher. Le reste sera des “découvertes”.

Pour ces raisons je n’avais pas défini de règle à ce sujet sur blogchan. Je trouve normal d’inciter les gens à la qualité de rédaction et d’orthographe, c’est un effort minime qui bénéficie à tout le monde, dont l’auteur, par contre je n’aime pas jouer le gendarme sur les liens de téléchargement, je n’en ai pas la legitimité, et ne veux pas abuser du “si tu fais pas comme je dis je te retire de blogchan”.

Mais des mots plus vilains, comme “voleur”, ont été avancés, donc je me dois d’aller un peu plus loin que le “bon sens pratique”, et mettre à profit mes cours de droit de la propriété intelectuelle (pendant lesquels je n’ai pas fait que jouer au sudoku avec Clément) et mes lectures économiques.

En l’occurence sur le blog de Kain il s’agissait de musique, mais le marronnier du coin est le fansub. Il y a une importante différence en faits, mais pas en droit, entre les deux : on peut apprécier la musique telle quelle, et le cd importé du Japon (de nos jours ça se fait sans trop d’effort et sans vendre un rein) est, dans son usage principal, le même que celui qui aurait été adapté. Par contre, à moins de bien parler japonais, ce qui est long et difficile, on ne peut pas utiliser l’anime directement importée du Japon. Dans le premier cas, en piratant, on se soustrait à un marché déjà existant. Dans l’autre on est hors marché, tant que l’anime n’a pas été traduite dans une langue comprise. Pourquoi alors le droit est-il exactement le même ? Et pourquoi raisonne-t-on légalement en pays, alors que l’important est la possibilité d’usage ? Et pourquoi dans les deux cas est-on en infraction alors que cela ne coûte rien au producteur ?

Le droit de la propriété intellectuelle n’est pas un droit de propriété comme les autres. On ne vole pas une oeuvre comme on vole un pain, car son auteur peut toujours autant s’en servir. On ne prive personne d’aucun bien utile en téléchargeant (on parle de bien non rival). On en distingue en général deux parties : droits moraux et droits patrimoniaux. Personne ne vise le droit moral (droit de divulgation, paternité, respect, integrité, retrait, etc, qui sont perpétuels et inaliénables), mais le droit patrimonial, à savoir reproduction, représentation, traduction, qui sont cessibles. C’est bien ce droit patrimonial qui est impliqué dans notre cas, ou dans le rapport Olivennes.

En quoi est-il problématique ? On l’a vu, ce n’est pas une propriété au sens classique. Son objectif est de favoriser la diffusion générale des oeuvres en donnant une incitation à la production. Attention, il ne s’agit pas de défendre les artistes, mais les consommateurs. L’art et la culture (et de même pour n’importe quelle production humaine) n’ont d’intérêt que parce que des gens en veulent, et pas dans l’absolu. Le droit patrimonial a été créé pour remplir cet objectif dans un certain contexte. Est-ce encore validé ? Le piratage réduit-il vraiment la production artistique ? Nos voisins économistes sont tous très dubitatifs. Il semblerait que le coût élevé de l’art paye surtout les coûts de diffusion, c’est-à-dire l’industrie moins les artistes, coûts qui se sont évaporés avec Internet, et il y a toutes les raisons de penser que dans ces nouvelles conditions l’art serait mieux diffusé en étant sinon quasi gratuit, du moins plus accessible, ou même payé par l’état ! N’oubliez pas, l’objectif n’est pas de protéger les artistes, mais les consommateurs. Je vous laisse consulter les articles en question, qui seront plus convaincants que moi.

Pour ma part je reste donc prudemment neutre quant à la question initiale. Faut-il soutenir un mauvais système ? Mais qui ne marche finalement pas si mal, car il a produit ce qu’on apprécie actuellement ? Légalement il faut s’y plier, évidemment, mais ce n’est pas la question. Je laisse la réponse aux autres membres et lecteurs de blogchan, auxquels j’éspère avoir donné les éléments pertinents de réflexion. Je suis sur que Raton aura certains de ses articles pour défendre la position inverse, mais je ne crois pas que pour lui la question centrale soit l’efficacité économique du droit patrimonial.


35 Comments for 'Olivennes, piratage et blogchan'

  1.  
    QCTX
    30 November 2007 | 0:59
     

    Juste pour apporter un peu de piquant au débat, voici la page des quelques extrémistes revendicateurs contre le rapport oliviennes : http://parti-pirate.fr/
    Pour une fois que des pirates ont des revendications claires et justifiées s’appuyants sur des bases solides…

  2.  
    30 November 2007 | 9:21
     

    d’autant plus que pour placer les mots “jpop” et “oeuvre artistique” dans la même phrase il faut s’appeler Prevert :)

  3.  
    Nix
    30 November 2007 | 10:53
     

    Pourquoi Prévert? On met bien “musique” et “Star Ac” dans la même phrase en permanence, nan?

    En attendant, continuons comme ça et on pourra agréger blochan à lieu-commun et commencer à parler de choses sérieuses… Mais où va le monde?

    Sinon, je ne suis pas au courant de la dernière croisade procyonesque, mais le blog fermé avait mis quoi en ligne: un lien vers quelques morceaux, du genre “je vous fait écouter un échantillon” ou des liens vers des albums complets? Je ne parle pas en terme de droit mais plutôt en terme de morale (hou le vilain mot), étant donné qu’il y a tout de même à mon sens une différence entre faire découvrir un album et permettre aux visiteurs de se gaver

  4.  
    30 November 2007 | 10:59
     

    C’était pour Skav qui soutient à juste titre que la jpop n’est pas un bien commercial, mais une “oeuvre” “”intellectuelle”" “”"artistique”"”.

    Quand à la Star Ac, elle ne concerne que ceux qui la regardent, et ceci m’exclut!

  5.  
    Anonymous
    30 November 2007 | 13:44
     

    @Nix : en ligne un lien de téléchargement direct (ou torrent ?) de l’album

    @Mauhiz : tu noteras que j’ai une vision très large (voir infinie) de ce qu’on peut caser sous ces jolis mots, donc on peut très bien inclure la jpop. Et même la starac. Bien évidemment l’art est aussi un bien commercial.

  6.  
    30 November 2007 | 13:45
     

    L’anonymous est bien sur Skav. Oui, je poste du boulot :o

  7.  
    30 November 2007 | 15:49
     
  8.  
    30 November 2007 | 17:21
     

    Sans entrer vraiment dans le débat, le constat pratique est que les messages avec liens de téléchargement sont généralement pauvres au niveau contenu - Il ne s’agit plus d’article mais de catalogue - Pour cela, à la rigueur, il existe de meilleurs outils que de se faire “spammer” en croyant lire un texte. C’est surtout vrai dans un forum où - outre le problème légal - les discussions volent au ras des pâquerettes, à coup de “où puis-je télécharger X…” et font fuir tous les intervenants qui ont des choses intéressantes à exprimer. D’un autre côté, cela doit faire du “chiffre” en terme de nombre de visites.

  9.  
    30 November 2007 | 17:46
     

    je fais pas de différence entre le dl de fansub ou de mp3 moi. Les deux sont condamnables et je pratique les 2 au téléchargement en connaissance de cause. Des fois que j’ai pas envie de me faire chier, je tapes sous google nom d’artiste + megaupload.au lieu d’aller voir sur Tokyotosho ou Torrentz et je vais fouiller sur les liens proposés sur quelques forum. Proposer des liens en dl attire en effet pas mal de visiteurs. Faut comprendre que tout le monde ne fait pas un site pour montrer au monde les lumières de son savoir et aussi pour partager ce qu’on aime. Comme on dit un dessin vaut mieux que des paroles, la personne, incapable de dire pourquoi elle aime prefere le partager directement.
    Raton n’a pas tord non plus quand il crie au vol, mais c’est la forme pluérile qui est condamnable.
    Même si, en effet, comme le Raton l’a dit sur son chan irc, les arguments de l’autre partie étaient excécrables du genre “c’est cher [donc je le propose en DL à tout le monde -?-]“.
    Ce qui a gené Raton, je pense n’est pas réelement le direct download en soit (sinon bonjour les moulins à vents), mais surtout que ce blog proposant de l’illégal, alors que l’image de blogchan qu’il a, est élitiste et ne rassemble donc pas des blogs kikoololesque pour narutard incapable de savoir se cacher quand on fait quelque chose d’illégale car c’est mal.
    C’est juste de la politique.

  10.  
    30 November 2007 | 18:12
     

    @QCTX : j’ai jeté un oeil au site, qui me paraît un travestissement extrême-gauchisant des revendications claires et justifiées et bases solides qu’on pourrait entrevoir dans le fond. Peut-être que je m’arrête trop sur la forme …

    @Pazu : en l’occurence il y avait un seul lien, après une critique honnête. Les liens ammènent du monde, mais à moins que ce soit pour des choses difficilement trouvables (ça m’est arrivé ici), ce n’est pas la crème des pois qui est attirée. Effectivement ce n’est pas la clientèle visée par blogchan.

    @Rukawa : je suis bien conscient que c’est illégal, mais j’aimerais justement qu’on voit un peu plus loin, notamment car les esprits et la législation peuvent changer très vite en la matière. La jurisprudence semble aller dans ce sens.

  11.  
    Nix
    30 November 2007 | 22:19
     

    Et tu n’aura pas échappé à l’article chopable via le blog des éconoclastes qui rappelle que le flicage du téléchargement est techniquement impossible compte tenu de la masse de données qui transitent.

  12.  
    Etsilihin
    30 November 2007 | 23:36
     

    Non, mais, ces question, on s’en fout. Ce qui est à garder en mémoire, c’est la nullité du raid, dénué de toute originalité ou créativité, consistant en copypaste de memes et autres conneries en SCII. Alors, quel que soit l’idée défendue par des gens infichus de trouver des choses à la fois drole et intelligentes par eux memes, on s’en bat les steaks.

  13.  
    1 December 2007 | 3:37
     

    [...] L’animation japonaise n’est pas en forme, et pointer sereinement les responsabilités nécessiterait sans doute d’en prendre sa part. C’est bien trop fatigant quand les téléchargeurs, que dis-je, les pirates, font des boucs-émissaires tout désignés. [...]

  14.  
    1 December 2007 | 3:48
     

    [...] Entre la bourde d’ODEX qui touche Club-Internet et le président de la Fnac qui rend à celui de la République une copie parlant de sacrifier les libertés individuelles au bien-être des marchands de disques, il y avait toutes les raisons pour que la controverse prenne aussi pied par chez nous. Ça fait parler dans les forums, comme ils disent à Nolife, et Skav rebondit sur une remarque de Raton (jetez un œil à la mise à jour du mardi en fin d’article) pour importer le débat sur Blogchan. [...]

  15.  
    Zarathoustra
    1 December 2007 | 14:54
     

    J’ai entendu récemment sur BFM un débat sur le rapport Olivennes, où tous les économistes invités s’accordaient pour dire que c’est l’offre (abordée dans tous ses aspects : contenu, mode de distribution, prix, etc) qui est déterminante dans le renflouage du marché de la musique et des films. Le “business model” des entreprises actuellement (autrefois?) leaders de la distribution de contenu multimedia n’est simplement plus viable à moyens termes. Les solutions suggérées diffèrent fortement de celles prônées par la fnac et ses amis. Et qui ira qualifier BFM et ses invités d’être d’extrême-gauche?
    Elles vont plutôt dans le sens de ce que nous dit Skav : une mise à disposition gratuite ou à très bas prix, financée par ailleurs par de la publicité “intégrée” au site (dans le sens liée au contenu téléchargé), reversée aux artistes au pro-rata du nombre de visiteurs. Eventuellement une taxation des entreprises qui bénéficient directement mais de manière non mesurable, ou indirectement, de contenus artistiques (ex youtube, facebook) afin d’aider au financement des artistes émergents.
    Pour ma part je serais ravi d’aller sur quelques sites dédiés quitte à m’infliger de la publicité peu aggressive, si cela contribuait au financement de mes artistes favoris. D’autant plus qu’au lieu de cibler simplement quelques groupes déjà trop connus et aisés, cela aiderait à découvrir et payer les auteurs moins connus d’oeuvres souvent plus originales.
    Cela implique la mort à termes des entreprises de distribution qui n’auront pas essayé ou réussi la transformation de leur modèle, et visiblement la fnac n’a pas l’air de vouloir essayer.

    Ces mêmes suggestions appliquées au monde des animes et fansubs me paraissent intéressantes.
    Actuellement hormis les très grosses séries qui sont doublées pour être diffusées à l’étranger, et quelques autres qui sont sous-titrées et vendues en dvd, la grande majorité de l’offre japonaise d’animes ne rapporte rien dans la plupart des pays du monde, simplement parce qu’elle n’y est jamais disponible. Par ailleurs comme beaucoup je pense, je n’imagine pas payer un dvd une vingtaine d’euros pour une série complètement inconnue, et par ce même raisonnement personne ne paye pour traduire et diffuser une série dont le succés n’est pas assuré. Au final les consommateurs comme les producteurs y perdent.
    Imaginons un site tenu par ceux qui financent la production d’animes, qui recueillerait/choisirait divers sous-titrages de fansubbers en plusieurs langues et mettrait à disposition les épisodes d’animes peu après leur diffusion télévisuelle au Japon. Quelques pubs bien ciblées et non intrusives complétant le tout. Les coûts de diffusion sont ceux de l’entretien du site, les gains ceux de la pub. L’oeuvre devant accessible à un nombre autrement plus grand de consommateurs, il est tout à fait possible d’obtenir au moins le même retour sur investissement que pour la diffusion de dvds (quitte à proposer chaque épisode à un tarif minime), et cela n’empêche pas par la suite de traduire la série et de la diffuser à l’étranger (il serait d’ailleurs intéressant d’analyser le taux d’audience d’une série ayant été pré-diffusée (légalement ou non) sur internet par rapport à une série qui ne l’a pas été).
    Le fansubber y gagne de la notoriété, le producteur et l’artiste y trouvent leur compte, le consommateur a accés légalement à un plus grand choix, à un moindre coût.

    Tout ça est sans doute utopique, pourtant on voit se répandre de plus en plus des entreprises qui survivent très bien sans faire payer quoi que ce soit au consommateur final.

    Sur le sujet initial, je trouve dommage que sur des espaces “libres” que sont les blogs se forment des sortes de milices du politiquement correct qui s’acharnent sur tout ce qui est contraire à leurs principes, et ce par des méthodes elles mêmes contraires à leurs principes… Peut on prétendre avoir parmi ses principes fondamentaux “la liberté” et empêcher la diffusion d’idées et pensées contraires aux notres? J’inclus dans “empêcher” le fait de marteler des slogans pré-machés et harceler l’auteur de telles idées/pensées, et de faire pression sur d’autres pour qu’ils limitent sa portée, ce qui est le cas ici. Je ne m’amuserai pas à rappeler quelles entités politiques procédaient ainsi durant les siècles passés et la réputation qu’elles ont en retirée…

  16.  
    1 December 2007 | 15:13
     

    Roh, alors on dit “pirate” et ça passe, mais “voleur” est un vilain mot.

    A partir du moment où on dit du bien d’un truc tout en incitant son piratage, on a la cervelle d’un pancake. Ce qui fait de vous une lolcow que nous trairons avec plaisir pendant une session IRC. Voilà voilà.

  17.  
    1 December 2007 | 15:17
     

    Dans tous les cas, le site de kain est mort, alors vire-le de blogchan. Faut nettoyer un peu les sources, y’a plein de blogs morts dedans !

  18.  
    Etsilihin
    1 December 2007 | 16:04
     

    raton> oui, parceque les pirates, c’est cool, c’est libre et ca fait la nique à la morale.

  19.  
    1 December 2007 | 19:57
     

    Je préfère les ninjas aux pirates parce que je suis un connard d’otaku.

  20.  
    2 December 2007 | 2:00
     

    Merci de ne pas faire comme s’il s’agissait d’un bête jeu sur les mots. On parle bien de choses différentes, comme expliqué dans l’article.
    Sinon je reste à titre personnel opposé aux raids et aux comportements du genre “Ce qui fait de vous une lolcow que nous trairons avec plaisir pendant une session IRC”.

  21.  
    2 December 2007 | 3:22
     

    Anonymous does not forgive.

  22.  
    Kypper
    2 December 2007 | 17:48
     

    /b/ is my personnal army ! Be afraid ! IM GONA RUSH

    Si vous avez rigolé, vous perdez 2 points de vie IRL.

  23.  
    3 December 2007 | 11:16
     

    luffy est pas un voleur :( et il est bien plus cool que naruto le ninja emo

    sinon puisque le débat glisse vers Olivennes je me permets un lien vers ce que j’ai écrit à ce sujet : http://cos.mauhiz.net/forum/viewtopic.php?t=277

  24.  
    3 December 2007 | 15:51
     

    ah non, je ne suis pas d’accord.
    le ninja emo c’est sasuque.

    incultes.

  25.  
    3 December 2007 | 17:11
     

    je crois que rager à voix haute quand les autres le regardent de travers, trouver des amis qui vont mourir, ou pleurer un peu dès que de méchants ninjas lui disent qu’il est pas beau sont des spécialités de Naruto. Bon, il est pas suicidaire OK. Question d’épisodes vous dis-je.

  26.  
    Etsilihin
    4 December 2007 | 14:00
     

    depuis quand il y a des pirates dans one piece? Des gamins débiles qui aident tout le monde, oui…

  27.  
    5 December 2007 | 0:01
     

    heretic! unbeliever! blasphemy!

  28.  
    5 December 2007 | 21:31
     

    [...] Quoi qu’elle ait été indirectement à l’origine de mon avant-dernier billet, je n’avais pas vraiment commenté l’invasion lancée depuis IRC chez un blogueur malappris qui joignait à ses critiques enthousiastes de diverses sorties musicales japonaises des liens de téléchargement illégaux vers les albums correspondants. L’invasion en tant que telle est un procédé difficile à cautionner, mais je conviens que le contenu visé en l’occurrence était déplaisant, surtout si, comme le rapporte Raton, le blogueur défendait ses pratiques avec une certaine effronterie. Le piratage, c’est MAL! [...]

  29.  
    6 December 2007 | 18:35
     

    Et pis bon, comme skav l’a lui-même dit, je fais pas ça par esprit de gendarmerie, respect des lois et tout le reste, droit à la propriété intellectuelle machin tout ça. J’arrête pas de le répéter : je fais que remettre un peu d’ordre dans les idées :
    - non, quand tu fais découvrir un truc en donnant le lien pour le voler, tu n’aides pas l’auteur.
    - et tu ajoutes non pas un fan au système mais une sangsue de plus.
    - voler quelque chose qu’on aime, c’est mal.

    Rien de juridique là-dedans. Mais l’internet et son tout-gratuit et tout-le-monde-a-raison-c’est-qu’une-question-d’opinion font oublier ce fonctionnement somme toute basique.

  30.  
    7 December 2007 | 1:44
     

    Le sujet du billet est justement que non, “voler” n’est pas forcément mauvais pour l’auteur.

  31.  
    14 December 2007 | 17:03
     

    C’est dingue, mais ça me fait fortement pensez à Death Note.

    Remplacez “tuer” par “pirater/voler” et regardez.

    Peut-on tuer des malfaiteurs/tueurs en série/violeurs/escrocs/politiciens/mafieux/lolwoceurs?
    Peut-on pirater les produits des maisons d’éditions, ou les distributeurs comme Kaze (qui se tapent “un énorme fuck you” du Raton-laveur) a sortir des DVD à prix délirants? (comparé à l’amortissement et au budjets de production)

    life is like sex, it’s better when it’s free…

  32.  
    1 August 2013 | 18:06
     

    My buddy advisable I could such as this web site. He or she had been absolutely suitable. This kind of put up in fact built our day time. You are unable to imagine basically how a bunch period I’d spent in this details! Appreciate it!

  33.  
    6 August 2013 | 19:24
     

    Definitely believe that which you said. Your favorite reason seemed to be
    on the net the easiest thing to be aware of. I say to you, I certainly get annoyed
    while people think about worries that they just don’t know about. You managed to hit the nail upon the top and also defined out the whole thing without having side-effects , people could take a signal. Will likely be back to get more. Thanks

  34.  
    29 August 2013 | 22:06
     

    My family always say that I am killing my time here at web, however I know I am getting familiarity daily by
    reading such fastidious posts.

  35.  
    7 December 2014 | 22:32
     

    Hi thuere to every body, it’s my first pay a visitt off this web site;
    this weblog carries amazing and actually excellent stuff
    in suhpport of visitors.

Leave a comment




Information for comment users
Line and paragraph breaks are implemented automatically. Your e-mail address is never displayed. Please consider what you're posting.

Use the buttons below to customise your comment.


RSS feed for comments on this post | TrackBack URI