Fermeture de blogchan, 36 15 ma vie, etc

Posted on Tuesday 7 June 2011

A ma grande surprise, la fermeture sale de blogchan a fait réagir, on m’a même appelé pour s’enquérir avec inquiétude du destin de blogchan et du mien. J’ai donc fermé proprement, avec un joli message. Je regrette de ne pas avoir tenu mes hautes ambitions pour l’évolution de blogchan, tout comme je regrette de n’avoir pas donné plus aux petits gars de Nanami, qui ont du tout refaire de zéro. J’ai été occupé par d’autres soucis. Plutôt que de laisser en friche un agrégateur dont l’objectif était justement l’ouverture, je préfère l’arrêter et souhaite toute réussite aux deux agrégateurs vivants. Je note avec plaisir qu’ils semblent se diriger tous les deux vers une politique ouverte plutôt que sélective.

Je n’ai plus vraiment regardé d’animes depuis environ 2 ans, les ayant remplacées dans mon déclinant temps de loisir par la lecture et … toujours WoW. En regardant le top Anidb je devrais trouver de quoi me mettre sous la dent, et un autre disparu m’a recommandé un mahou shojo au titre bizarrement latin.

Ré-écrirai-je un jour ici ? Qui sait, j’aime toujours beaucoup écrire. La rédaction de réponses à appel d’offre, cahier des charge et autres comptes-rendus de réunion me laisse douloureusement sur ma faim. Je ne rougis pas à la relecture de mes anciens articles, au contraire j’ai plutôt baissé depuis.
Je traîne de nombreux brouillons poussiéreux qui ne verront sans doute jamais le jour, notamment un article brulant sur la sociologie de 4chan qui ne sied plus vraiment au membre honorable de la société que je suis devenu. Mais si d’aventure sur d’autres sujets l’inspiration se manifeste …

Skav @ 0:26
33 Comments
Uniformisation des cultures ?

Posted on Wednesday 25 March 2009

Je ne sais pas trop par quel hasard je suis arrivé sur l’article suivant : So You Wish to Pillage our Homeland? OK, but…. Je me dois de réagir. En particulier l’évidence ordinaire me fait tiquer :

Globalization leads to the homogenization of minds.

L’échelle historique étant le siècle, comparons 1909 et 2009. Le Français moyen de 2009 est certes relativement proche culturellement du Japonais moyen de 2009, beaucoup plus que le Français de 1909 avec le Japonais de 1909. Le Français de 2009 est même sans doute plus proche du Japonais de 1909 que le Français de 1909, et le Japonais de 2009 plus proche du Français de 1909 que le Japonais de 1909. Mais … de quelle culture parle-t-on ? Prenons la définition de l’UNESCO suggérée par wikipedia :

Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd’hui être considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances.

Le doute me saisit, car si l’on remonte un peu plus tôt que 1909 :

  • Les arts et les lettres sont l’apanage d’une petite élite, et principalement inaccessibles à la majorité de la population.
  • Le mode de vie dominant est celui de l’agriculture de subsistance.
  • Les droits fondamentaux de la majorité de la population sont réduits à leur plus simple expression.
  • Les systèmes de valeurs, traditions et croyances sont, à très gros traits, construits autour de la religion qui appuie l’organisation sociale.

Ainsi l’évolution principale des esprits me parait plutôt leur libération par le progrès économique (et la mondialisation qui va plus ou moins avec ? Lourd sujet qui n’a rien à faire ici).

Je schématise outrageusement, et l’on m’opposera des milliers de contre-exemples, et toute l’étude de l’histoire culturelle, mais il me semble que la culture était assez uniforme dans le monde pré-industriel par rapport à maintenant, en ce sens que le paysan japonais de 1809 (pour reculer un peu) est beaucoup plus proche du paysan français de 1809 que ne l’est notre Français moyen de 2009. Ce qui semble vraisemblable en regardant la culture au sens large et de très loin me paraît plus discutable sur l’échantillon réduit de la culture “art et lettres” qui nous parvient. On y trouve quand même plus de similitudes que sur une “distribution aléatoire” des caractéristiques.

Après il y a l’effet évident de la mondialisation : la culture de quelque part se transmet plus facilement ailleurs. Évidence dangereuse : cette culture en devient influencée par “ailleurs”. La culture mondialisée telle qu’on peut la vivre est extrêmement mouvante et s’adapte naturellement aux spécificités locales. Le mac teriyaki au Japon ou la poutine à la place des frites au Québec. Évidence dangereuse : on l’associe trop facilement à des pays, qui nous permettent de calquer nos modèles mentaux périmés de guerre entre états-nations. En particulier la mondialisation a souvent lieu beaucoup plus à l’échelle régionale que mondiale.

Mais l’autre effet est de créer de la diversité à l’intérieur d’entités qui étaient principalement uni-culturelles. Pas forcément des pays, mais des régions, des communautés, qui sont brassées ou influencées par une culture extérieure. Dans la littérature on parle d’hybridisation ou de glocalisation du monde. La différence culturelle entre mon voisin et moi a fortement augmenté, ce qui me parait beaucoup plus important pour ma vie que le rapprochement concomitant entre le Japonais moyen et moi. Plein de conséquences que je ne détaillerai pas ici, et qu’on classera volontiers dans des catégories “positives” ou “négatives”.

Résumons :

  • La culture s’affranchit des contraintes de survie : facteur de diversité
  • La culture d’un endroit se répand plus facilement à d’autres : facteur d’uniformité
  • La culture à l’intérieur se diversifie en raison des influences extérieures : facteur de diversité

Quel effet agrégé ? Aucune idée. Mais il me semble imprudent de parler trop rapidement de l’uniformisation des cultures. Et tout aussi imprudent d’utiliser le niveau “pays” pour son raisonnement. Et de présenter la perte de diversité comme un mal en soi si elle résulte d’un choix plus ouvert :

quel effet pour l’individu ? J’ai le choix. La mondialisation me donne accès à des dessins animés japonais, des séries américaines, des films indiens, de la philosophie boudhiste … Mieux, le brassage qu’elle crée me permet de faire mon choix sans devenir un paria au sein d’une société uni-culturelle. A moins de considérer la culture comme un concept figé, l’individu me paraît gagnant, et en particulier le lecteur moyen de ce blog.

Pour finir sur l’article, il me semble que l’utilisation de noms de cultures étrangères est parfaitement anecdotique, et pas particulièrement nouvelle. On va chercher l’inspiration de noms exotiques où l’on peut. Pour reprendre l’exemple proposé, je ne pense pas que l’origine de quelques noms de Last Exile le rende plus agréable à ma maman, professeur de latin de son état. Ni que cette origine ne m’ait apporté quoi que ce soit à son visionnage. Ni qu’elle ait particulièrement homogénéisé ma culture ou celle de ses spectateurs japonais.

Skav @ 0:21
15 Comments
Météo (février 2009)

Posted on Wednesday 11 February 2009

Bientôt un mois après le repeuplement de blogchan, j’ouvre une une série que j’espère environ mensuelle sur l’état de l’agrégateur.

Pour l’instant je suis satisfait du résultat. Des liens se sont tissés, la quantité de contenu a augmenté, sans trop de doublonnage (en particulier, comme sur l’exemple, pour du contenu qui n’est absolument pas “bloguesque”). D’ailleurs je ne pense supprimer qu’un seul blog : Akenaide yo~, qui ne propose quasiment que des news. Les remarques sur tous les blogs restent néanmoins les bienvenues, en commentaire ou en privé.

Je rejoins globalement l’avis du raton, confiance dans les auteurs de blogs, sans partager vraiment ses inquiétudes quant aux résumés d’épisodes. Je répète ma politique à ce sujet : je n’ai rien contre le format en particulier, je souhaite juste que, comme pour tout sujet, il n’y ait pas trop de redondance sans apport personnel. Pour l’instant ce n’est absolument pas le cas. Si ça le devient un jour, et de manière générale pour tout sujet, je ferai du nettoyage.

Je continue mon filtrage du contenu hors-sujet, en particulier jeux vidéos, au rythme lent des parutions frauduleuses. Dites moi si j’ai eu la main trop lourde et qu’un article a injustement été oublié. Bientôt disponible : la liste en ligne automatiquement des filtres appliqués.
Pour ceux qui ont des doutes et dont le moteur de blog supporte le multi-catégories, le plus simple est de créer une catégorie blogchan qui sera indexée.

Pour les propriétaires de blogs, vous pouvez voir le nombre de clics sur vos articles à partir de la page web de blogchan (ne prend pas en compte le flux rss blogchan) :
http://www.skav.org/blogchan/stats_out.php
C’est classé par date du dernier clic.

Changement de bannière, qui allait bientôt atteindre ses trois ans.
La nouvelle
L’ancienne
Je ne suis qu’à moitié satisfait du résultat, qui risque donc de bouger dans les jours à venir, selon des hypothétiques temps disponible et inspiration artistique. J’avais été tenté de lancer un concours, mais je suis trop maniaque pour être sur d’accepter une entrée. Peut-être un jour … Au passage, un bon endroit pour trouver de l’inspiration sur le sujet est le forum animesuki avec ses concours de bannières.

Un blog repéré par hasard qui pourrait être ajouté : http://vladisaac.free.fr/.

En attente de qq articules supplémentaires : http://casual-otaku.over-blog.net/.

Ajouté depuis le mois dernier : http://naouak.hyperthese.net/ (a posteriori à côté du précédent je me dis que j’aurais aussi pu attendre qq articles de plus).

Skav @ 0:59
27 Comments
Météo

Posted on Tuesday 20 January 2009

Beaucoup de choses ont bougé brusquement ces derniers jours, sans trop crier gare. Où en est-on ? Quel est mon projet pour blogchan ?

1) Il est devenu très facile d’avoir son agrégateur à soi. N’importe quel internaute à moitié manchot peut le faire en moins d’une heure sur google reader ou netvibes.

2) Les goûts des lecteurs sont divers et variés. Les deux seuls critères d’indexation qui me paraissent rester universels sont :

  • Écrire pour être lu, dans un français correct, sans donner mal à la tête à ses lecteurs.
  • Écrire pour des gens hors de son cercle d’amis proches, c’est-à-dire sur un sujet un minimum large.

Pour le reste, je ne prétends pas imposer mes goûts et ma sélection. Plus on a de lecteurs plus le panel de goûts est large. Si vous n’aimez pas certains blogs, c’est normal. Si vous ne pouvez pas vous abstenir de cliquer sur les articles ou blogs qui ne vous plaisent pas, allez en 1). Mais dans ce cas vous risquez 3).

3) La blogosphère est un monde en constante évolution. Le lecteur innocent peut passer complètement à côté de plein de très bon blogs. Je dois avouer ma surprise devant la qualité de ce que j’ai découvert en fouillant.

Je conclus de 1), 2) et 3) que la raison d’être d’un agrégateur public moderne est de ratisser le plus large possible, et notamment de donner leur chance aux nouveaux blogs (s’ils prouvent leur capacité à produire quelques articles de qualité auparavant). Ce fut en fait toujours ma politique, mais je ne l’ai pas dit assez clairement et elle a souffert de flemmite aigüe. La voila réaffirmée.

Par contre l’ajout de blogs nombreux implique des contreparties. Déjà je vais filtrer beaucoup plus durement pour limiter la quantité d’articles. Si vous voulez les blogs entiers que vous aimez bien en plus des filtres blogchan, allez en 1). Mon objectif à terme est un agrégateur “otaku”, avec plusieurs chapitres selon anime, manga, JV, goodies, mais cela demande un travail technique long. Pour l’instant je limite aux animes. D’autre part il y aura sans doute des éliminations.

Je suis conscient de la brutalité du changement, notamment l’apparition naturelle d’une certaine compétition pour un temps d’attention limité. J’espère que cela poussera à plus d’originalité dans la production. Je compte aussi sur vous pour vous intégrer à la communauté, commenter les uns chez les autres, etc. Cela ne vient pas tout seul, et les premiers articles avec quelques centaines de visites pour 0 commentaire peuvent être frustrants. Mais je pense avoir ouvert les portes pour ces 32 blogs que j’ai ajoutés en une semaine.

Skav @ 0:45
14 Comments
Spice & Wolf & économie

Posted on Monday 19 January 2009

Je suis (en cette première ligne) en début de visionnage de Spice & Wolf, et l’amateur d’économie en moi se trouve émoustillé par toutes les questions économiques amusantes sous-entendues, et franchement sous-expliquées à un public innocent. A la suite un certain nombre de réflexions infusées au fil des épisodes. Je reprends certains éléments déjà expliqués sur un autre blog, en essayant de les éclaircir.

(more…)

Skav @ 1:51
5 Comments
Pluie de blogs

Posted on Saturday 17 January 2009

J’ai chaussé mes lunettes de détective et suis allé à la pêche aux blogs intéressants qui auraient échappé à Blogchan. Résultat des courses : j’ai ajouté une vingtaine de blogs. Il semblerait donc que les critiques de fermeture qui sont parvenues très indirectement à mes oreilles aient été émises par des gens qui ne se sont tout simplement pas donné la peine de proposer des ajouts.

(more…)

Skav @ 16:48
49 Comments
2008, un an d’anime

Posted on Tuesday 13 January 2009

Lors des éditions précédentes j’avais décrié le concept de bilan annuel, l’année n’étant certainement pas la durée pertinente, ni pour les sorties, ni pour le visionnage. Me revoilà néanmoins, couvert cette fois par le prétexte du bilan annuel : c’est une honnête occasion pour pondre mon seul authentique article depuis à peu près un an, et synthétiser un bilan qui n’était pas justifié en un temps plus prolixe.

(more…)

Skav @ 0:53
4 Comments
Petit point blogchan

Posted on Monday 12 January 2009

En attendant de finir mon premier vrai article depuis un certain temps je reprends quelques discussions que j’ai croisées un peu par hasard, par exemple par ici (hop, excellent blog que je m’empresse d’ajouter) : “l’élitisme” de la blogosphère otaku française, en particulier de blogchan.

Je dois dire que ma faible présence nuit forcément à l’ouverture de Blogchan. Je ne peux pas découvrir certains blogs si on ne me les présente pas. J’ai pris en compte toutes les propositions raisonnables venues par ce blog, mes mails, ou query irc (non, le cri dans la nuit sur #editotaku ne marche pas). Il y a bien du y avoir quelques oublis, je m’en excuse. Dites le, ce sera réparé.

Par contre je tiens à quelques critères de qualité : français correct, un peu de contenu personnel, au moins qq articles qui tiennent la route (désolé pour les blogs de 2 jours, mais je trouve normal d’attendre un peu avant d’ajouter, 1 2 semaines ne me parait pas scandaleux). Si ces critères sont trop dur, dites le moi. S’il faut aller chercher les blogs cela peut se faire aussi. Pas de sectarisme de ma part, tout cela peut changer.

L’élitisme d’autres blogs me paraît un sujet totalement distinct. Je ne prétends pas imposer quoi que ce soit aux blogs listés, je n’ai jamais enlevé personne même dans les plus sombres moments. Les goûts de certains résidents pour 1) Haruhi 2) les animes récentes me paraissent des choix respectables, notamment devant la difficulté de trouver des sujets de conversation communs dans un océan d’animes.

Je ne prétends pas apporter plus avec blogchan qu’une sélection correcte de blogs autour de l’animation. Il fut un temps lointain où la communauté manquait d’outil pour se retrouver, cela ne me semble plus le cas. En plus il est devenu trivial pour chacun de se faire son propre agrégateur. Bref, pas de drame :). Toute contribution constructive est bienvenue

Skav @ 23:08
16 Comments
Candidatures blogchan

Posted on Wednesday 18 June 2008

Je sors de ma tombe pour vous proposer un certain nombre de candidatures blogchan, dont certaines que j’ai laissé attendre un temps scandaleux, ce dont je m’excuse. Donnez vos avis en commentaire (anonymes ou pas), je finaliserai les inscriptions dans environ une semaine.

Si certains se sont perdus dans ma pile de mails, dans ma boîte à spam, dans le plantage de mes archives de mail, si vous avez envie de candidater, ou encore de proposer un autre site, n’hésitez pas et répondez ici. Je vous rappelle le cahier des charges :
http://www.skav.org/blogchan/infos.php

Les candidats :

http://puceau.corti.over-blog.com/

http://aphelion.falena.fr/

http://www.kanpai.fr/

http://www.gamekult.com/blog/yamanekokashii

Edit : qq autres

http://blog.eientei.net/fr/

http://kyouray.free.fr/akenaideyo/

Skav @ 21:10
12 Comments
Notes de voyage

Posted on Tuesday 8 April 2008

Première version de mes notes de voyage ci-dessous. Elle devrait évoluer avec les corrections et ajouts à venir, et peut-être même une sélection de photos. Attention : long et personnel, passez votre chemin si c’est pour dire “on s’en fout”.

Edit :
Les photos en ordre chronologique :
http://picasaweb.google.com/skavgosu/Japon2008

(more…)

Skav @ 7:40
3 Comments
Vacances

Posted on Friday 14 March 2008

Non, il ne s’agit pas de l’état scandaleux d’abandon dans lequel je laisse ce blog. Enfin un peu. Je pars en vacances demain, pour 3 semaines au Japon. Je tiendrai sans doute mon journal ici, selon disponibilités d’internet dans nos hôtels.

La carte du voyage.

Cela laisse largement le temps à certains de me détroner sur Sore ga ai Deshou.

Skav @ 21:10
7 Comments
Saison hiver 2008, premières impressions

Posted on Monday 21 January 2008

Diminution du rythme de WoW, petite saison, manque d’anime, cet hiver s’annonce bien pour retourner à quelques séries hebdomadaires. Surprise, les quelques romances de la saison m’ont plutôt branché, et n’auront donc pas droit au sobriquet réducteur et réprobateur de “harem” que j’employais habituellement. Deviendrais-je gâteux avec l’âge ? Comme promis (mais non tenu) la dernière fois, j’ajoute une appréciation rapide sur les musiques de début (OP) et fin (ED).

(more…)

Skav @ 23:56
7 Comments
Baccano, le rythme dans la peau

Posted on Friday 18 January 2008

Je commence mes articles sur tout ce dont par flemme, manque de temps ou d’intérêt perçu du public, j’ai négligé de parler l’année dernière. Au menu aujourd’hui, Baccano. A part Exelen il ne semble pas avoir impressionné les foules d’otakus francophones, et a divisé les anglophones, ou plutôt les quelques rares spectateurs (“unique and amazing”, “confusing yet enjoyable”, “overrated”, “impressive storytelling finesse, excitement and sense of fun”, simply the best, “riveted”, “jewel”, “perfect”).
Clairement ce n’est pas une série qui peut laisser indifférent si on la regarde dans les bonnes conditions. Je l’ai d’ailleurs vue d’une traite, jusqu’à 4h du matin avant une journée de boulot.

C’est en particulier une série recommandée à voir en mode marathon plutôt qu’une fois par semaine, vu comme il est ardu de suivre pas moins d’une cinquantaine de personnages et la dizaine de trames mêlées mystérieusement entre elles et dans un ordre chronologique aléatoire pour plonger le spectateur dans la confusion. A ce sujet j’ai été étonné du peu de réactions à ma théorie des marathons sur mon article précédent. Baccano en est une parfaite illustration, c’est le genre de série qui peut dérouter au rythme hebdomadaire. Je défie même quiconque de comprendre quoi que ce soit avec un épisode par semaine (on rate déjà tellement au premier visionnage complet qu’un deuxième est recommandé). C’est sans doute pour cette raison que Baccano n’a pas eu le succès qu’il aurait pu mériter.

Mais qu’avait donc Baccano pour plaire ? Avant de rentrer dans le vif du sujet, digressons : un très bon opening, agréable et parfaitement dans l’esprit de la série. Est-ce un hasard si la plupart des bonnes séries ont un aussi un bon OP ? Ou un biais de sélection ? Pour moi un bon OP est souvent l’occasion de cliquer sur “encore un épisode de plus” plutôt que faire autre chose, aller se coucher, perdre le fil et la motivation de continuer. Bien sur cela ne vaut encore que pour les marathons. Un bon OP sur un seul épisode provoque en général un jeu en boucle abusif, d’autant plus que je dépasse un peu le temps de réaliser (je fais toujours autre chose en parallèle) qu’il faut revenir au début. Résultat : effet inverse, l’OP me lasse, ainsi que le début de l’épisode, et j’ai moins envie de cliquer sur l’épisode suivant.

Retour de digression : la gloire de Baccano est son scénario, morceau de bravoure extraordinaire qui parvient à combiner de manière crédible et sensée une bonne vingtaine de personnages principaux, tous intéressants, uniques, attachants et un minimum développés, au milieu de plusieurs trames sur quelques siècles qui s’unissent une seule nuit dans un même train. Le tout en seulement 13 épisodes. Alors, certes, il y a une source, une série de romans. Mais le type qui a combiné tout ça et mis en scène l’ensemble est très fort. Ca ne devrait pas marcher, et pourtant si. Certes, il y a des trous dans le scénario, tout n’est pas clair, mais ça ne gêne pas vraiment. Au contraire le rythme n’est pas cassé par des explications laborieuses dont on n’a que faire, ce qui serait de toute façon impossible en aussi peu de temps. Au contraire on n’a pas le temps de s’ennuyer, et les quelques pauses humoristiques donnent juste un peu d’air.

Enfin la réalisation est irréprochable : dessins, animation, musique, voix, tout colle à l’ambiance et au rythme.

Après, en grattant un peu, c’est certainement assez creux. Les histoires séparées et ordonnées sont classiques, il n’y a pas de trouvaille particulière, de sens profond. Mais Baccano reste un très bon moment, recommandé calé dans un canapé avec le ravitaillement pour tenir les cinq heures à la suite.

Skav @ 20:23
13 Comments
Bonne année, etc.

Posted on Saturday 5 January 2008

Petit post conclusif sur cet année, cela semble être la saison.

Pas de résolutions de rythme de bloggage que je ne tiendrai pas (mais je fais des efforts pour les liens), ni de classement vu que la notion d’année est assez faible face aux saisons, et le classement quelque chose de très imprécis et dépendant des circonstances. Contentons-nous de conclure que ce fut pour moi une bonne année, c’est-à-dire que j’ai eu plein de choses que j’ai réussi à regarder, et de tous les genres. Tous, sauf de la Science-fiction. Je suis assez branché SF ces derniers temps, notamment d’un point de vue philosophique (transhumanisme, singularité, risques existentiels, stratégies de colonisation, immortalité, simulation pour vous donner un petit aperçu), et je suis resté sur ma faim. Il y aurait bien pu y avoir Moonlight Mile, Heroic Age ou Terra e, mais ils ne m’ont pas particulièrement plu, et il ne reste guère que Dennou Coil pour nous fournir de la SF de qualité.

J’ai commencé à travailler en mars dernier, ce qui a bien sur boulversé mon rythme de vie. Contrairement à ce que mt-i me suggérait, je n’ai pas particulièrement mieux profité de ma passion en pouvant dépenser, je n’ai même pas dépensé plus en fait. Au contraire le “cout d’opportunité” de mon heure libre a augmenté, me rendant plus sélectif en matière de loisirs. J’ai par contre continué à (presque autant) jouer à WoW. Victimes collatérales, les animes ont donc été réduits mais surtout la participation à “la vie sociale du monde de l’anime”, lecture de blogs, commentaires, je suis bien sur toujours Blogchan, mais quasi plus la scène anglophone. J’ai continué à regarder presque autant d’animes qu’avant, mais en changeant de rythme : diminution très forte des séries suivies semaine par semaine, et augmentation des marathons. J’avais déjà abordé le sujet auparavant, je l’ai mis en application, et n’ai pas changé d’avis …

Tout d’abord c’est beaucoup plus de liberté. Suivre trop de séries oblige à ne pas perdre le rythme, sous peine de perdre le fil, oublier et devoir abandonner des séries en cours. Mais surtout suivre des blogs et écrire force à garder le même niveau d’avancement que les autres, tous ceux qui disposent de nettement plus de temps que moi. Du coup, revers de la médaille, j’ai du mal à écrire sur ce que je regarde, vu que 6 mois après ça n’intéresse plus grand monde. Sondage rapide : ça intéresse des gens des articles sur Hitohira, Doujin Work, Zombie Loan (ou pas, j’ai tout oublié), Baccano, Umisho ? Toutes des séries qui m’ont bien plu, mais qui semble-t-il n’ont pas eu des quantités de hype dans la communauté. Restent aussi des intemporels, comme Legend of the Galactic Heroes, qui m’a légèrement déçu et que j’hésite à conclure par écrit.

Plus de liberté, donc à tout instant le choix du genre de série qu’on veut regarder, et la possibilité d’aller jusqu’à la fin plutôt que ronger son frein à recharger Tokyotosho. Cela explique sans doute mon appréciation de séries moins populaires, j’ai pu les regarder au moment où leur genre me faisait envie, sans les abandonner pour cause d’humeur changeante au fil des semaines, et ainsi pu arriver au bout de séries médiocres telles que Zombie Loan. Pour éclaircir le raisonnement : nous avons tous des goûts “de long terme”, mais aussi des envies de court terme, par exemple “ces jours-ci j’ai envie de regarder la SF”. Le rythme de sortie hebdomadaire est incompatible avec ces fluctuations, au contraire des marathons qu’on peut placer quand on veut. En d’autres termes, on maximise le plaisir total en regardant les séries quand elles nous plaisent le plus. Par exemple en regardant l’épisode suivant juste après avoir été conquis par le précédent.

Quid pour cette année 2008 ? J’ai comme toujours plein de brouillons dans les tuyaux, notamment les suites des réflexions sur les thèmes “pourquoi se creuser la tête quand on regarde des animes”, “propriété intellectuelle, vol et fansub”, et une bizarrerie sur la sociologie de 4chan. J’espère continuer mes premières impressions sur les saisons, qui permettent un bon échantillonnage.

Skav @ 23:46
5 Comments
Olivennes, piratage et blogchan

Posted on Thursday 29 November 2007

On a récemment demandé ma participation à une sombre affaire, en tant que “M. Blogchan” : le dénommé Kain [?] publie sur feu son blog une revue d’album jpop, accompagnée d’un lien de téléchargement. S’en suit la remarque d’un autre membre de blogchan (raton ? je n’ai pas les faits exacts), qui semble-t-il est supprimée. D’autres gens réagissent, les commentaires se font fermer, puis finalement le blog. Les personnes impliquées, à la faveur d’un #editotaku du dimanche soir, ont semble-t-il mis un point d’honneur à défaire le vil pirate, qui a finalement fermé son site par dépit. Et l’on m’a demandé auparavant de retirer le blog de blogchan, car “on n’autorise pas les liens de téléchargement”. Passons sur la réaction puérile de l’intéressé, mais je suis assez géné car j’ai un point de vue très neutre sur la question, et n’ai donné aucune règle en la matière. L’objectif de blogchan n’est absolument pas de faire fermer des blogs dans une croisade justicière.

D’abord poster un lien apporte peu. N’importe quel internaute à moitié manchot peut, en connaissant quelques sites ou en cherchant sur google, trouver tous les téléchargements possibles. Donc mettre un lien c’est un peu prendre son lecteur pour un con. En même temps ça ne nuit pas au lecteur.
Pour la même raison cela fait peu de différence. Ceux qui veulent télécharger ledit album prendraient de toute façon les 30 secondes nécessaires pour le trouver ailleurs. Donc autant éviter l’illegalité pour pas cher. Le reste sera des “découvertes”.

Pour ces raisons je n’avais pas défini de règle à ce sujet sur blogchan. Je trouve normal d’inciter les gens à la qualité de rédaction et d’orthographe, c’est un effort minime qui bénéficie à tout le monde, dont l’auteur, par contre je n’aime pas jouer le gendarme sur les liens de téléchargement, je n’en ai pas la legitimité, et ne veux pas abuser du “si tu fais pas comme je dis je te retire de blogchan”.

Mais des mots plus vilains, comme “voleur”, ont été avancés, donc je me dois d’aller un peu plus loin que le “bon sens pratique”, et mettre à profit mes cours de droit de la propriété intelectuelle (pendant lesquels je n’ai pas fait que jouer au sudoku avec Clément) et mes lectures économiques.

En l’occurence sur le blog de Kain il s’agissait de musique, mais le marronnier du coin est le fansub. Il y a une importante différence en faits, mais pas en droit, entre les deux : on peut apprécier la musique telle quelle, et le cd importé du Japon (de nos jours ça se fait sans trop d’effort et sans vendre un rein) est, dans son usage principal, le même que celui qui aurait été adapté. Par contre, à moins de bien parler japonais, ce qui est long et difficile, on ne peut pas utiliser l’anime directement importée du Japon. Dans le premier cas, en piratant, on se soustrait à un marché déjà existant. Dans l’autre on est hors marché, tant que l’anime n’a pas été traduite dans une langue comprise. Pourquoi alors le droit est-il exactement le même ? Et pourquoi raisonne-t-on légalement en pays, alors que l’important est la possibilité d’usage ? Et pourquoi dans les deux cas est-on en infraction alors que cela ne coûte rien au producteur ?

Le droit de la propriété intellectuelle n’est pas un droit de propriété comme les autres. On ne vole pas une oeuvre comme on vole un pain, car son auteur peut toujours autant s’en servir. On ne prive personne d’aucun bien utile en téléchargeant (on parle de bien non rival). On en distingue en général deux parties : droits moraux et droits patrimoniaux. Personne ne vise le droit moral (droit de divulgation, paternité, respect, integrité, retrait, etc, qui sont perpétuels et inaliénables), mais le droit patrimonial, à savoir reproduction, représentation, traduction, qui sont cessibles. C’est bien ce droit patrimonial qui est impliqué dans notre cas, ou dans le rapport Olivennes.

En quoi est-il problématique ? On l’a vu, ce n’est pas une propriété au sens classique. Son objectif est de favoriser la diffusion générale des oeuvres en donnant une incitation à la production. Attention, il ne s’agit pas de défendre les artistes, mais les consommateurs. L’art et la culture (et de même pour n’importe quelle production humaine) n’ont d’intérêt que parce que des gens en veulent, et pas dans l’absolu. Le droit patrimonial a été créé pour remplir cet objectif dans un certain contexte. Est-ce encore validé ? Le piratage réduit-il vraiment la production artistique ? Nos voisins économistes sont tous très dubitatifs. Il semblerait que le coût élevé de l’art paye surtout les coûts de diffusion, c’est-à-dire l’industrie moins les artistes, coûts qui se sont évaporés avec Internet, et il y a toutes les raisons de penser que dans ces nouvelles conditions l’art serait mieux diffusé en étant sinon quasi gratuit, du moins plus accessible, ou même payé par l’état ! N’oubliez pas, l’objectif n’est pas de protéger les artistes, mais les consommateurs. Je vous laisse consulter les articles en question, qui seront plus convaincants que moi.

Pour ma part je reste donc prudemment neutre quant à la question initiale. Faut-il soutenir un mauvais système ? Mais qui ne marche finalement pas si mal, car il a produit ce qu’on apprécie actuellement ? Légalement il faut s’y plier, évidemment, mais ce n’est pas la question. Je laisse la réponse aux autres membres et lecteurs de blogchan, auxquels j’éspère avoir donné les éléments pertinents de réflexion. Je suis sur que Raton aura certains de ses articles pour défendre la position inverse, mais je ne crois pas que pour lui la question centrale soit l’efficacité économique du droit patrimonial.

Skav @ 23:53
34 Comments
Saison automne 2007, premières impressions

Posted on Sunday 11 November 2007

Je m’étais juré de diminuer fortement les séries en cours pour ne pas les abandonner malencontreusement au milieu à cause d’une disponibilité irrégulière. Puis j’ai regardé par accident quelques premiers épisodes, qui se sont révélés fort agréables. Puis je me suis renseigné rapidement, et ai été tenté par quelques autres. Finalement, après avoir vu une vingtaine de premiers épisodes, autant achever le travail et écrire ici. Comme d’habitude les séries sont présentées dans l’ordre de Who Subs What, et je n’ai regardé que les séries subbées de genre un minimum susceptibles de m’intéresser, soit 29.

(more…)

Skav @ 16:23
6 Comments
Kimikiss

Posted on Sunday 4 November 2007

Ma revue traditionnelle de toutes les séries de la saison est en route, mais pour vous faire patienter voici des réflexions un peu plus fouillées sur une série qui me passionne autant qu’elle m’intrigue : Kimikiss pure rouge. C’est après trois épisodes une de mes préférées de la saison, et pourtant elle sent très fort le dating game et les personnages génériques. Où est le truc ?

(more…)

Skav @ 18:12
18 Comments
En retard : Seirei no Moribito, Lucky Star, Gurren Lagann

Posted on Saturday 27 October 2007

J’ai été au régime d’animes ces derniers temps mais ai quand même réussi à suivre les séries sus-citées. Elles méritent toutes les trois une critique un minimum travaillée, que voici.

Seirei no Moribito

Plein d’avis positifs, par exemple ici, ici ou . Et pourtant …

C’était la série qui m’avait le plus impressionné au début de la saison, notamment il faut l’avouer à cause d’un penchant excessif pour les beaux paysages asiatiques. Seirei no Moribito aurait tout pour plaire, magnifiquement réalisé, tiré d’un roman, dans un contexte qui me branche d’habitude, et pourtant ça ne colle pas. J’aurais du me passionner, et je n’ai fait que suivre mollement, à l’exception de certains épisodes plus dynamiques comme l’enfance de Balsa. C’est inquiétant lorsque même sur la fin d’une série on met de temps à autres en pause pour lire autre chose sur l’écran d’à côté.

Reconnaissons ses mérites à Seirei no Moribito. C’est extrêmement bien fait. Les paysages ont malheureusement légèrement baissé de qualité et surtout d’originalité entre les épisodes. Les combats sont magnifiquement bien animés et chorégraphiés, et même relativement réalistes.

Pour reprendre l’analyse de Cinnamon Ass, il manquait gravement de tension dramatique. On ne frissonne pas avec les personnages, on ne s’imagine pas particulièrement à leur place. On n’attend pas avec impatience l’épisode suivant. Le seul moment qui m’ait particulièrement accroché de ce point de vue est l’enfance de Balsa, seul moment où on la sent vraiment dans la doute. Sinon, comme tous les personnages à l’exception de Chagum, elle apparaît monolithique et sure d’elle-même. Pour reprendre un lien classique, ils sont plats. Le paradoxe est qu’ils sont si flegmatiques mais en même temps ne savent absolument pas quoi faire pour avancer l’histoire. Le spectateur dans son fauteuil ressent naturellement le même sentiment.

Peut-être que la mise en scène y est pour quelque chose : tout est trop parfait, l’histoire coule naturellement d’un bout à l’autre de l’épisode. Mais de l’épisode seulement. On aurait pu pourtant s’attendre avec un scénario de roman à ce qu’une forte trame lie les épisodes ensemble, mais cela ne marche pas. Il y a un décalage de rythme, certains épisodes “tranche de vie” qui cassent la tension de la poursuite, et au final le résultat est trop long pour le format série, trop court pour le format roman.

Pas mal de gens ont comparé Seirei no Moribito aux 12 royaumes. Ce dernier a précisément juste là ou Seirei échoue, et est fortement recommandé à tous ceux qui seraient passé à côté et ont un minimum apprécié Seirei.

Lucky Star

Je ne pense pas avoir que ce soit de bien original à apporter ici. Lucky Star a été joli, drôle, léger et otaku du début à la fin. Toujours un bon moment.

Gurren Lagann

Une série pour gamins attardés et autres nostalgiques vieillissants ? Que nenni, Gurren Lagann joue le ressuscité des vrais mechas de notre enfance mais se paye aussi le luxe d’être beau, drôle, divertissant et même intéressant. Pour moi il les dépasse donc largement.

Tout ce que j’avais dit auparavant reste vrai. Mais désormais on peut aller plus loin que crier “EPIC” comme tout le monde et appuyer sur l’autre point fort : Gurren Lagann est une série à la construction scénaristique exceptionnelle. C’est encore une fois l’inverse de Seirei no Moribito :

  • l’histoire est construite sur des rebondissements multiples, même si le fond est bidon
  • l’histoire avance à chaque épisode. Ils se finissent tous avec un minimum de suspense
  • les personnages font face à des choix, qui impliquent des risques
  • les personnages évoluent profondément avec le scénario, qu’ils aient une influence dessus ou se fassent transformer

C’est d’autant plus impressionnant qu’il semble avoir été pondu par des tarés sous substances, et que l’autre face de la série est le GAR et le toujours plus (se battre à coup de galaxies …).

Entre les très bons crus de cette année, Code Geass et Gurren Lagann, les producteurs auraient-ils enfin compris ce qui fait un bon mecha ?

Skav @ 23:17
6 Comments
Le retour d’Akagi … ou ?

Posted on Tuesday 16 October 2007

C’est aussi le retour du Skavblog, après une estivation abusivement longue. La faute au déménagement, à WoW, à l’économie et au boulot. La procrastination aussi.

Vous vous rappellez peut-être Akagi, le chef d’oeuvre méconnu de l’année dernière. J’avais continué à le suivre avec plaisir malgré une fin qui s’effilochait, mais qui laissait néanmoins attendre un “Akagi 2″. Le voici, sous le nom de “Kaiji”, mêmes dessins, même auteur, principe similaire. Fortes espérances donc. Deux épisodes vus, il me laisse un goût mitigé :

  • Adieu Akagi. Le sale gosse à la classe ultime se fait remplacer par un sale gosse tout court. C’est un loser en plus, et pour l’instant un idiot. Au lieu de la grosse claque du personnage qui crève l’écran dès sa première apparition on reste très dubitatif quant à l’intérêt du dénommé Kaiji.
  • Adieu le mah jong, place pour l’instant au jan ken pon (pierre papier ciseau). Point positif, on comprend plus facilement, et l’amateur de théorie des jeux en moi retrouve des scénarios familiers. Par contre pas trop de surprise, pour l’instant les comportements sont classiques et les résultats très prévisibles. La magie de l’inconnu s’envole, et les stratégies de folie apparaissent beaucoup moins notables.
  • L’ambiance n’est plus (pas encore ?) là. Je répète encore un des mes aspects préférés d’Akagi : cette ambiance particulière qui n’existe qu’autour des tables de jeu, ce savant équilibre entre la concentration et le poids des enjeux d’un côté, le plaisir et le goût du risque de l’autre.

Kaiji n’est sans doute pas mauvais, il va peut être même évoluer sur une courbe ascendante contrairement à Akagi qui commençait directement très (trop ?) haut. Mon temps limité pousserait vers ce deuxième type de série, mais je ne cracherai pas sur une série qui semble s’inspirer de la théorie des jeux.

Skav @ 19:03
5 Comments
Elitisme ? Ailleurs.

Posted on Monday 2 July 2007

Vous connaissez ces théories bizarres sur la “conscience humaine mondiale”, comme quoi les idées se baladeraient librement, pour preuve le nombre de découvertes quasi simultanées et indépendantes aux quatre coins du globe. En attendant donc que j’accouche de ma réponse officielle, qui mûrit tranquillement :

Elitism and the anime blogosphere; Anime elitism as a social construct
So Anime Elitism is a good thing? No one told me!

La discussion est relativement posée et objective, en conséquence pas de réponse hasardeuse de ma part. Les exemples donnés illustrent utilement la tentative de débat avorté par chez nous.

Skav @ 23:43
6 Comments